Chili : l’archevêque local a essayé d’entraver l’enquête vaticane sur l’affaire Fernando Karadima

Une nouvelle mise en cause concernant la couverture par les autorités catholiques d’une affaire de pédophilie : des clercs auraient sciemment conspiré pour essayer d’empêcher une victime d’abus sexuels de porter cette affaire devant le nouveau Tribunal, créé par le Saint-Siège et visant à s’attaquer aux membres du clergé qui chercheraient à cacher des affaires d’abus sexuels. L’objectif était que les accusations portées par Juan Carlos Cruz, l’une des victimes du Père Fernando Karadima, soient empreints de mensonge. Des emails rendus publics entre l’archevêque de Santiago, Ricardo Ezzati Andrello, et son prédecesseur Francisco Javier Erràzuriz Ossa, démontrent que les deux clercs ont fait tout leur possible pour bloquer ces accusations de Juan Carlos Cruz. Ces emails font aujourd’hui la une des journaux au Chili et sont relatifs à la fameuse affaire du Père Fernando Karadima.

L'archevêque de Santiago Francisco Javier Errázuriz Ossa

L’archevêque de Santiago Francisco Javier Errázuriz Ossa

Lire la suite