Le chef d’Al-Quaïda demande aux musulmans occidentaux de poursuivre la stratégie de la terreur

Le leader d’Al-Quaïda Ayman al-Zawahri a appelé, dans un enregistrement audio diffusé sur Internet ce dimanche, les jeunes musulmans des pays occidentaux à poursuivre des attaques de type loups solitaires et a appelé à une plus grande unité des militants islamistes : « J’appelle tous les musulmans qui peuvent causer des dommages à la coalition des croisés [les pays participant à la guerre en Irak et en Syrie] à ne pas hésiter. Nous devons nous concentrer à faire basculer la guerre au coeur des maisons et des villes de l’Occident Croisé, et particulièrement les Etats-Unis. ». Il a réaffirmé l’illégitimité de l’Etat Islamique, dont son groupe ne reconnait pas le califat, rappelant une nouvelle fois les désaccords entre les deux groupes rivaux.

Le chef d'Al-Quaïda Ayman al-Zawahri

Le chef d’Al-Quaïda Ayman al-Zawahri

Lire la suite

La Turquie offre des récompenses pour les informateurs dénonçant les extrémistes

Les autorités turques offriront jusqu’à quatre millions de livres turques (1,23 million d’euros) en récompense à ceux qui contribueront à la lutte contre les « terroristes » selon une nouvelle loi publiée au Journal officiel lundi. Cette décision intervient en pleine recrudescence de la violence dans le sud-est du pays, entre les forces de sécurité turques et le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) qui a rompu un cessez-le-feu en vigueur avec Ankara depuis 2013. Selon le projet gouvernemental, la récompense versée aux informateurs sera fondée sur la « valeur de l’information contribuant à la prévention de crimes terroristes et à l’arrestation de suspects », indique un communiqué. Ceux qui donneront des informations sur l’identité d’un « terroriste présumé » ou le lieu où il se trouve, recevront jusqu’à 200.000 livres turques (61.000 euros) dans la mesure où ils ne sont pas eux-mêmes impliqués dans « les actes de terrorisme » qu’ils dénoncent.

Recep Erdogan, le président turc

Recep Erdogan, le président turc

Lire la suite

La Turquie a arrêté une dizaine de jihadistes présumés de l’EI

Les autorités turques ont arrêté mercredi dès l’aube au moins une dizaine de jihadistes présumés de l’organisation Etat islamique (EI) dans plusieurs villes du pays, en proie depuis trois semaines à une escalade de la violence, a rapporté l’agence progouvernementale Anatolie. Ce nouveau coup de filet a été mené à Ankara, Istanbul, Hatay (province proche de la Syrie, sud) et à Kirikkale (centre), selon l’agence.
Quatre autres militants de l’EI étaient encore recherchés par la police à la mi-journée.
La veille, les autorités turques ont annoncé l’arrestation de 23 étrangers, dont des femmes et des enfants, qui tentaient de traverser la frontière syrienne à Kilis (sud-est) pour rejoindre les rangs de l’EI. Parmi ces étrangers se trouvent des Chinois, des Indonésiens, des Russes et des Ukrainiens, précise l’agence Anatolie.

Recep Erdogan, le président turc

Recep Erdogan, le président turc

Lire la suite

Turquie : les principales autorités religieuses officiellement en guerre contre l’Etat Islamique

Les autorités religieuses turques s’en prennent officiellement à l’État Islamique, en dissociant totalement l’organisation terroriste de l’Islam, considèrant que les actions de l’État Islamique ne peuvent en aucun cas se rattacher à l’Islam. Selon un document émanant des instances des Affaires Religieuses turques [Diyanet İşleri Başkanlığı], instance qui chapeaute l’ensemble des services et doctrines religieux, notamment à l’étranger, pour la diaspora turque et musulmane, et présenté par son directeur Mehmet Görmez, les membres de Daesh sont des « bandits » engagés dans des campagnes « de meurtres et de pillages ». Selon eux, le monde islamique doit urgemment expliquer au monde en quoi l’interprétation de l’Islam par l’État Islamique est erronée. Il est appelé, dans les écoles coraniques, les mosquées, ou tout autre institut éducatifs, à prêcher contre les « fausses » doctrines de Daesh.

Mehmet Gömez, directeur des Affaires Islamiques turques

Mehmet Gömez, directeur des Affaires Islamiques turques

Lire la suite

Le président israélien menacé après avoir dénoncé un « terrorisme juif »

La police israélienne a ouvert une enquête sur des menaces publiées sur les réseaux sociaux contre le président Reuven Rivlin qui a condamné le « terrorisme juif » après un incendie criminel ayant tué un bébé palestinien, a annoncé lundi son porte-parole à l’AFP. Le jour même de l’attaque anti-palestinienne vendredi, M. Rivlin a publié sur sa page Facebook un texte, en arabe et en hébreu, intitulé « plus que de la honte, je ressens de la douleur ». « La douleur du meurtre d’un petit bébé, la douleur de voir mon peuple choisir le chemin du terrorisme et perdre son humanité », écrit-il, alors que les parents et le frère du bébé Ali Dawabcheh, 18 mois, grièvement blessés sont toujours entre la vie et la mort. L’attaque, le fait de colons juifs selon les Palestiniens, a provoqué la consternation en Israël et provoqué un débat parmi Israéliens et Palestiniens sur l’« impunité » qu’accorderaient les autorités israéliennes aux extrémistes juifs. Aucun suspect n’a été arrêté jusque-là. « Malheureusement, il semblerait que nous ayons jusqu’ici traité le phénomène du terrorisme juif avec légèreté », ajoute le président, en appelant à prendre des mesures concrètes contre les auteurs de tels actes.

Le président israélien Reuven Rivlin

Le président israélien Reuven Rivlin

Lire la suite

Cisjordanie: un bébé palestinien brûlé vif dans une attaque de colons israéliens

Un bébé palestinien a été brûlé vif et ses parents ont été gravement blessés vendredi lorsque des colons israéliens ont mis le feu à leur maison en Cisjordanie occupée, une attaque dénoncée comme un « acte de terrorisme » par Israël. Ce qualificatif très rare et les condamnations unanimes des dirigeants israéliens, le Premier ministre de droite Benjamin Netanyahu en tête, n’ont toutefois pas convaincu les Palestiniens. Ces derniers ont dit tenir le gouvernement Netanyahu « entièrement responsable » de la mort du bébé, y voyant la « conséquence directe de décennies d’impunité accordée par les autorités israéliennes au terrorisme des colons ». Des manifestations sont attendues après la prière de la mi-journée à travers les Territoires palestiniens, les islamistes du Hamas, au pouvoir à Gaza, ayant lancé dès jeudi un appel à une « journée de la colère » contre les agressions israéliennes.

La maison brûlée par des colons israéliens et dans laquelle a péri un bébé

La maison brûlée par des colons israéliens et dans laquelle a péri un bébé

Lire la suite

Craintes d’attentats terroristes à Rome à l’occasion du jubilé décidé par la Pape François

Le maire de Rome, Ignazio Marino, a mis en garde jeudi contre « les risques concrets d’actes terroristes » dans la capitale italienne pendant le Jubilé (année sainte), prévu par le pape François de décembre 2015 à novembre 2016. « C’est le premier Jubilé qui se tient depuis le 11 septembre 2001 et à l’époque de l’EI », l’organisation jihadiste État islamique, a expliqué M. Marino dans une interview au quotidien Corriere della Sera. « Toutes les indications que nous avons des services de renseignements américains, comme des maires américains avec lesquels j’ai parlé récemment, parlent de risques concrets d’actes terroristes pour l’Italie et Rome », a-t-il assuré.

Ignazio Marino, le maire de Rome

Ignazio Marino, le maire de Rome

Lire la suite

David Cameron et l’extrémisme islamiste, la fin de l’innocence – Extraits du discours (Partie 2)

Après la première partie, déjà publiée, de l’intervention de David Cameron, le premier ministre britannique, sur la lutte contre le terrorisme, voici la deuxième partie de son intervention, avec de nombreux extraits partiels de son discours, traduits en français par un natif pour CRISSEMENT ATHÉE. Nous reprenons donc là où se terminait la première partie :

« Deuxièmement, pour contrer cette idéologie, une partie clé de notre stratégie est de s’opposer aux deux parties de la croyance – les violents et les non-violents. C’est à dire se confronter à des groupes ou des organisations qui ne se font pas les avocats de la violence mais qui font la promotion des discours extrémistes. Nous devons voir que si vous dites « Je condamne la terreur mais les kâfirs [le non-croyant en islam NDRL] sont inférieurs » ou « Les violences dans Londres sont injustifiées mais les attentats-suicides en Israël c’est différent », alors vous êtes une partie du problème […]C’est pourquoi nous avons banni des prêcheurs de haine de notre pays […] Mais il faut faire plus en terme d’éducation. Nous avons fait une revue complète de nos écoles lorsque il est devenu évident que des extrémistes avaient pris le contrôle de certaines écoles, dans ledit scandale du Cheval de Troie, ici, à Birmingham […] Nous devons prendre des mesures contre les personnes clés qui influencent les gens et opèrent aux limites de la loi, mais qui clairement détestent la société britannique et ce pour quoi nous nous battons. » David Cameron annonce ensuite des mesures renforcées contre les prêcheurs de haine et la possibilité de prendre des actions pour bannir des chaînes de télévision satellitaire qui distillent la haine. 

David Cameron durant son discours

David Cameron durant son discours

Lire la suite

Londres conseille aux touristes britanniques de quitter la Tunisie

Jugeant qu’une «nouvelle attaque terroriste est hautement probable», le ministère des Affaires étrangères indique ne pas croire que «les mesures mises en place (par le gouvernement tunisien) soient suffisantes pour protéger actuellement les touristes britanniques», dans un communiqué diffusé deux semaines après l’attaque à Port El Kantaoui, qui a coûté la vie à 38 personnes dont 30 Britanniques. Par conséquent, le ministère déconseille tout voyage sur le mont Chaambi et à plusieurs endroits de la frontière avec l’Algérie, ainsi que le long de la frontière avec la Libye. Dans le reste du pays, le ministère déconseille tout voyage «non essentiel». «Si vous êtes en Tunisie et que vous n’avez pas une raison essentielle de rester, vous devriez partir», indiquent les nouveaux conseils aux voyageurs apparus sur le site du ministère. Ils précisent que des vols seront mis en place par les opérateurs de tourisme pour organiser le départ de leurs clients.

attentat-tunisie

Lire la suite

Attentat au Koweït : démantélement de la cellule terroriste à l’origine de l’attaque

Le ministre koweïtien de l’Intérieur a annoncé mardi le démantèlement d’« une cellule terroriste », responsable de l’attentat suicide anti-chiite qui a fait vendredi 26 morts alors que ses services traquaient d’autres cellules. « Nous sommes en état de guerre. Oui, nous avons démantelé une cellule terroriste mais il y en a d’autres cellules que nous allons frapper », a déclaré cheikh Mohammad Khaled Al-Sabah lors d’un débat parlementaire sur l’attentat. Il a ajouté que le riche émirat pétrolier avait révisé « toutes les mesures de sécurité, notamment autour des mosquées et de tous les lieux de culte ». Un kamikaze saoudien a fait détoner sa ceinture d’explosifs dans une mosquée chiite à Koweït lors de la prière  hebdomadaire du vendredi, tuant 26 personnes et blessant 227 autres. Les autorités ont indiqué avoir arrêté des suspects et déféré devant le parquet cinq d’entre eux, dont le chauffeur ayant déposé le kamikaze près de la mosquée et le propriétaire du véhicule utilisé à cette occasion.

Yacoub al-Sane, le ministre de la Justice et des Affaires Islmaiques du Koweït

Yacoub al-Sane, le ministre de la Justice et des Affaires Islmaiques du Koweït

Lire la suite