Instrumentum laboris, le document préparatoire au synode : vers une reconnaissance partielle des couples homosexuels

Le document préparatoire au synode ordinaire d’octobre prochain, le dit Instrumentum laboris, a été présenté aujourd’hui, et il devrait servir de base au travail du synode. Il est basé principalement sur les consensus dégagés lors du synode extraordinaire voulu par le pape François en octobre dernier ainsi que sur les réponses à un questionnaire envoyés dans différents diocèses. Il représente un document décisif car il a pour cœur la question de la famille, un thème particulièrement important aux vues des différents mouvements législatifs visant, en Europe, à élargir le cadre familial traditionnel aux couples homosexuels. L’Instrumentum laboris est le fruit de huit mois de travail. Il concerne aussi le cas des personnes divorcés désireuse de recevoir la communion. Dans ce cas, selon le document, « l’hypothèse d’un itinéraire de réconciliation ou de chemin de pénitence sous l’autorité de l’évêque » semble faire désormais consensus. La problématique plus sujette à débat est bien sûr le cas de l’homosexualité, qui avait déjà été l’objet de fortes dissensions lors du synode extraordinaire d’octobre 2014. L’idée d’une position intermédiaire discuté en octobre dernier, où la relation homosexuelle n’est pas comparable au mariage homme-femme mais où serait reconnue l’importance du soutien mutuel dans le couple, avait été finalement retirée du texte final.

Le Pape François

Le Pape François

Lire la suite

Family Day : manifestation en Italie contre le projet de loi légalisant les unions civiles pour les couples homosexuels

Des milliers de personnes, voire un million selon les organisateurs, sont descendues dans les rues de Rome pour protester contre le projet de loi déposé par la sénatrice du Parti Démocrate (PD) au pouvoir Monica Cirinnà, et actuellement discuté au sénat, concernant la reconnaissance des unions homosexuelles. Ce projet de loi est loin d’être une révolution par rapport à la France car il se contente de permettre la reconnaissance d’unions de même sexe, c’est-à-dire une sorte de PACS, totalement différencié du mariage qui reste l’exclusivité de deux personnes de sexe différent. Une forme d’union civile donc qui, en outre, reconnait l’adoption par un couple de même sexe a partir du moment où l’un des membres est parent biologique de l’enfant. Ce projet de loi a évidemment soulevé l’indignation des milieux traditionalistes et de la frange catholique de la population. Selon les organisateurs, 1 million de personnes sont descendues dans les rues pour défendre la famille traditionnelle et refuser une loi qui, selon eux, déboucherait en outre sur la diffusion de la théorie du genre dans les écoles.

Monica Cirinnà, la sénatrice ayant déposé le projet de loi contesté

Monica Cirinnà, la sénatrice ayant déposé le projet de loi contesté

Lire la suite