Tunisie : « d’autres attaques sont possibles », avertit Londres, qui compte ses victimes

« D’autres attaques terroristes en Tunisie sont possibles », a averti dimanche le gouvernement britannique, après l’attentat sanglant vendredi contre un hôtel près de Sousse qui a coûté la vie à 38 personnes, dont au moins 15 Britanniques. « Le nombre de morts confirmés reste à quinze mais nous nous attendons à ce que ce bilan s’aggrave », a déclaré à la BBC la ministre de l’Intérieur, Theresa May, qui devait ensuite présider une nouvelle réunion de crise Cobra. Le Sunday Telegraph évoque « jusqu’à 23 victimes » britanniques. Samedi, Tobias Ellwood, le Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, qui a perdu un frère dans l’attentat de Bali en 2002, avait déclaré que certains des 25 Britanniques blessés à Sousse étaient « très sérieusement touchés ». Les noms de plusieurs victimes sont apparus dans les médias et des proches leur ont rendu hommage sur les réseaux sociaux.

Theresa May, ministre de l'Intérieur britannique

Theresa May, ministre de l’Intérieur britannique

Lire la suite