Berlin n’a « aucun élément tangible » sur d’éventuels jihadistes parmi les réfugiés

Le gouvernement allemand a indiqué vendredi ne disposer « d’aucun élément tangible » permettant d’affirmer que des jihadistes de l’organisation État islamique (EI) se fassent passer pour des réfugiés afin de pénétrer en Allemagne ou dans d’autres pays d’Europe. « Il n’y a aucun élément confirmant que des membres ou des sympathisants de l’EI aient séjourné (en Allemagne) dans des structures d’accueil » pour réfugiés ou demandeurs d’asile, indique le ministère de l’Intérieur, interrogé par le groupe parlementaire de la gauche radicale Die Linke au Bundestag (chambre basse du Parlement). Dans sa réponse, dont l’AFP a obtenu copie, le ministère ajoute également ne disposer « d’aucun élément tangible » permettant d’affirmer que des jihadistes de l’EI se soient glissés parmi des réfugiés afin de se rendre en Allemagne ou dans d’autres pays européens.

Thomas de Maizière, le ministre de l'intérieur allemand

Thomas de Maizière, le ministre de l’intérieur allemand

Lire la suite