Tommy Robinson demande l’asile politique à Donald Trump

Tommy Robinson, l’ancien leader de l’English Defence League, mouvement politique d’extrême-droite qui a fait de l’islamisation de la société son cheval de bataille a été convaincu d’entrave à la justice par la Haute Cour de Justice. En cause : en mai 2018, lors du procès d’un gang de violeurs pédophiles de Leeds, composé de ressortissants indo-pakistanais, et qui avait défrayé la chronique, il avait organisé la couverture via Facebook de l’arrivée des prévenus au tribunal, en les confrontant à leurs actes, contrevenant aux restrictions de couverture. La couverture médiatique de Robinson a durée 1h30 et a été vue 250.000 fois.

 

0_JS187086579

Tommy Robinson se rendant au tribunal

Lire la suite