Le président de l’UOIF, Amar Lasfar, demande que les deux grandes fêtes musulmanes deviennent fériées

Le président de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), Amar Lasfar, proche des Frères musulmans, a demandé mardi soir que les deux grandes fêtes de l’islam, l’Aïd el-Fitr et l’Aïd el-Adha, soient fériées en France. « J’aimerais que les deux grandes fêtes musulmanes soient des jours fériés dans notre pays », a déclaré Amar Lasfar, profitant de l’annonce à la grande mosquée de Paris du début du ramadan 2015, fixé à jeudi, pour faire cette demande. Le président de l’UOIF voit l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui suit le mois de ramadan, et l’Aïd el-Kébir ou Aïd el-Adha, la grande fête ou fête du sacrifice, comme de possibles « moments de retrouvailles pour tous les citoyens ». « Nous le demandons non en tant que musulmans mais en tant que citoyens de notre pays », a souligné Amar Lasfar, évoquant une « demande légitime » en phase avec « l’importance de l’islam » (cinq millions de personnes, pratiquantes ou non) en France.

Amar Lasfar, le président de l'UOIF

Amar Lasfar, le président de l’UOIF

Lire la suite