Vincent Lambert: les évêques de Rhône-Alpes se dressent contre un arrêt des soins

Les évêques de Rhône-Alpes, région où habitent les parents de Vincent Lambert, des catholiques traditionalistes farouchement opposés à un arrêt des soins, se sont élevés vivement mardi contre une décision médicale qui « risque de provoquer délibérément sa mort ». Vincent Lambert n’est « pas en fin de vie » et « ne fait l’objet d’aucun soin disproportionné », martèlent-ils dans une déclaration commune publiée sur le site internet du diocèse de Lyon, à deux jours de l’annonce de l’équipe médicale du CHU de Reims. Celle-ci doit annoncer jeudi à la famille sa décision d’arrêter ou non les traitements qui maintiennent en vie le patient tétraplégique en état végétatif, victime d’un accident de la route en 2008. Décision avec laquelle l’épouse de Vincent Lambert, une grande partie de ses frères et sœurs, ainsi que son neveu, sont eux d’accord.

Vincent Lambert

Vincent Lambert

Lire la suite

Argentine : la justice autorise l’euthanasie pour Marcelo Diez

Quelques heures à peine après que  la plus haute instance judiciaire du pays, la Cour Suprême argentine, ait reconnu à Marcelo Diez le droit à mourir dans la dignité, ce dernier s’est éteint dans une clinique de Neuquèn, en Patagonie. Victime d’un accident de moto en 1994, dans laquelle il heurta une voiture de plein fouet, cela faisait désormais plus de 20 ans qu’il était artificiellement maintenu dans un coma végétatif presque total, ne lui permettant ni mouvements physiques ni activités cérébrales notables. Ce sont ses deux sœurs, Andrea et Adriana, qui se sont battues depuis 20 ans pour obtenir le droit de mettre fin à ses jours, ce dernier leur ayant déjà affirmé que jamais il ne permettrait de rester dans un tel état suite à un accident. La Cour Suprême a donc reconnu que les proches d’un malade peuvent «fournir un témoignage de la volonté du patient concernant des traitements médicaux qu’il souhaite recevoir ou ne pas recevoir» dans le cas où il ne serait pas en mesure de l’exprimer.  «Tout individu est libre de faire des choix sur sa propre vie sans interférence de l’État tant que cela n’affecte pas la morale, l’ordre public, ni de tiers», poursuit le texte. Marcelo Diez est donc mort hier, aux alentours de 18.15.

Marcelo Diez, avant son accident

Marcelo Diez, avant son accident

Lire la suite