Encyclique du pape François : les grands axes – Extraits

L’encyclique papale, écrit du pape visant à donner une vision globale de la plus haute autorité chrétienne aux évêques et fidèles – une sorte de discours de politique générale -, a été présentée aujourd’hui au Vatican, en présence de Bartholomée Ier de Constantinople, primat de l’Église orthodoxe de Constantinople. Le pape François n’a pas participé à cette présentation. Intitulée Laudato Si’ (Loué sois-tu), l’encyclique est composée d’une introduction, de six chapitres et de deux prières conclusives. Cette encyclique était particulièrement attendue, car portant principalement sur la question du changement climatique, ce qui relève aussi d’une prise de position d’une figure importante en vue de la grande réunion pour le climat COP21, prévue en décembre à Paris. Le fait même que le pape prenne position sur le sujet avait déjà soulevé quelques contestations, notamment aux États-Unis, de la part des mouvements conservateurs et républicains qui, pour une grande part, nient la raison humaine de ces changements. Selon le Cardinal Peter Kwodo Appiah Turkson, présent à la présentation, le but de cette encyclique « n’est pas d’intervenir sur le débat scientifique mais, dans la perspective donnée par l’encyclique, il est suffisant de dire que l’activité humaine est un des facteurs expliquant le changement climatique car cela implique la responsabilité morale lourde de faire ce que l’on peut pour réduire notre impact et empêcher les changements négatifs sur l’environnement. »

64354_encyclique-laudato-si-pape-francois-ecologie_440x260

Écologie :

Tout d’abord, le pape reconnaît que dans le monde « la sensibilité pour l’environnement et les préoccupations pour les dégâts que celui-ci subit sont de plus en plus diffuses. […] Les prévisions catastrophiques ne peuvent plus être considérées avec mépris et ironie. Nous pourrions laisser aux prochaines générations trop de ruines, de déserts, d’immondices. […] Nous sommes les premiers à avoir intérêt à transmettre une planète habitable pour l’humanité qui nous succédera. Le style de vie actuel, étant non-soutenable, peut déboucher uniquement en catastrophes. L’heure est venue d’accepter une certaine décroissance dans certaines parties du monde dans la gestion des ressources, pour que la croissance soit saine en d’autres parties. Nous savons que le comportement de ceux qui consomment et détruisent toujours plus est insoutenable quand d’autres ne peuvent pas même vivre dans la dignité humaine. Pour cela, le temps est venue d’accepter une certaine décroissance. Personne ne veut retourner à l’âge des cavernes, mais il est indispensable de ralentir la marche pour regarder la réalité d’une nouvelle manière et récupérer les valeurs et les grandes finalités détruites par une mégalomanie effrontée. » Il réclame de plus une « révolution écologique » et ouvre à la possibilité d’exercer « une saine pression sur ceux qui détiennent le pouvoir politique, économique et sociale. C’est ce qui arrive quand les choix des consommateurs réussissent à modifier le comportement des entreprises ». Afin de contrer la dégradation climatique, il est « indispensable de développer des institutions internationales plus solides et plus efficaces », rappelant la proposition de son prédécesseur Benoît XVI de mettre en place une Autorité Politique Mondiale.

Pape François

Sauvegarde des cultures :

« Il est indispensable de prêter une attention particulière aux communautés aborigènes et à leurs traditions culturelles. Il ne sont pas une minorité parmi d’autres, mais il devraient devenir nos principaux interlocuteurs, surtout lorsque se mettent en place des grands projets qui concernent leur environnement.

Crise économique :

« Le sauvetage des banques à tout prix a été payé par les peuples. Les leçons de la crise financière mondiale n’ont pas été apprises et celle de la détérioration environnementale ne s’apprend que trop lentement. La finance suffoque l’économie réelle. Le marché ne garantit pas à lui seul le développement humain intégral et l’inclusion sociale ».

Les guerres :

« La guerre a toujours un impact environnemental, ainsi que sur la richesse culturelle des peuples, et les risques deviennent immenses lorsque l’on pense aux armes nucléaires et biologiques. Nous demandons des politiques une attention plus grande à prévenir et à résoudre les causes pouvant mener à de nouveaux conflits. Il est prévisible que le contrôle de l’eau de la part de grandes entreprises mondiales se transforme en l’une des principales sources de confit de ce siècle. L’accès à l’eau est un droit humain essentiel, fondamental et universel. La pauvreté en eau publique est patente, particulièrement en Afrique et l’un des problèmes les plus sérieux est celui de la qualité de l’eau disponible pour les pauvres, qui provoquent de nombreux décès chaque jour. »

OGM et vivisection :

« Le développement des cultures de céréales transgéniques détruit la trame complexe des écosystèmes, diminue la diversité de production et impacte le présent et le futur des économies régionales. Toute utilisation ou expérimentation exige un respect religieux de l’intégrité de la création. ». De plus, il définit comme « contraire à la dignité humaine de faire souffrir inutilement les animaux et de disposer sans aucun discernement de leurs vies. »

La propriété :

« Posséder une maison à soi est très important dans la dignité des personne et pour le développement des familles. Il s’agit là d’une question centrale de l’écologie humaine. Le manque de logements est important dans beaucoup de zones du monde. Une grande partie de la société rencontre de sérieuses difficultés pour une avoir une maison à soi, et pas uniquement les pauvres. »

Pour l’encyclique complète en version française : http://m.vatican.va/content/francescomobile/fr/encyclicals/documents/papa-francesco_20150524_enciclica-laudato-si.html

Publicités

5 réflexions sur “Encyclique du pape François : les grands axes – Extraits

  1. Pingback: Des leaders musulmans appellent à lutter contre le réchauffement climatique | Crissement athée

  2. Pingback: Le pape instaure une journée de prière « pour la sauvegarde de la Création  | «Crissement athée

  3. Pingback: Après le Pape François, le Patriarche Bartholomée au chevet de la planète | Crissement athée

  4. Pingback: L’enclyclique du pape François, succès en librairies | Crissement athée

  5. Pingback: Les cultes français (CRCF) appellent à un « sursaut des consciences  pour le climat | «Crissement athée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s