Après le Pape François, le Patriarche Bartholomée au chevet de la planète

Le patriarche œcuménique Bartholomée, qui exerce une primauté sur l’ensemble des chrétiens orthodoxes, s’alarme du changement climatique, dans un texte publié en français quelques semaines après l’encyclique sur l’écologie du pape François.Ce plaidoyer pour la défense de la création vient de paraître en France aux éditions du Cerf sous le titre « Et Dieu vit que cela était bon ». Primat de l’Église orthodoxe de Constantinople (3,5 millions de fidèles) depuis 1991, et à ce titre pourvu d’une prééminence honorifique sur l’ensemble des orthodoxes dans le monde (estimés à 250 millions), Bartholomée a fait de l’écologie un souci constant qui lui a valu le surnom de « patriarche vert ». Le pape François lui a d’ailleurs rendu hommage dès les premières pages de son encyclique « Laudato si’ » (« Loué sois-tu ») publiée le 18 juin, saluant en lui un « exemple remarquable » qui s’est exprimé « d’une manière ferme et stimulante » sur la « nécessité de se repentir, chacun, de ses propres façons de porter préjudice à la planète ».
Le patriarche Bartholomée Ier de Constantinople

Le patriarche Bartholomée Ier de Constantinople

Dans son petit ouvrage, fruit d’une conférence donnée à l’université de Yale (est des Etats-Unis) en novembre 2014 dont le contenu a été actualisé depuis, Bartholomée souligne qu’ « il ne saurait être de monde qui précipite la poursuite d’un développement insoutenable sans critique et sans contrôle », ni « de planète qui accélère tête baissée, yeux clos, sur la voie du réchauffement climatique ». « C’est ma conviction que chaque acte de pollution ou de destruction de l’environnement représente une offense à Dieu en tant que créateur », écrit-il plus loin, fidèle à sa théologie du « péché » contre la création. Comme le pape François, le patriarche Bartholomée estime que « le souci des problèmes écologiques ne peut être distinct du souci des problèmes de justice sociale et particulièrement de la faim dans le monde ». Pour lui, « une Église qui néglige de prier pour l’environnement est une Église qui refuse d’offrir boissons et nourritures à l’humanité souffrante », de même qu’ « une société qui ignore le mandat qu’elle a de prendre soin de tous les êtres humains est une société qui maltraite la création même de Dieu, y compris son environnement naturel ». « Une sorte de blasphème », tranche Bartholomée.

Publicités

2 réflexions sur “Après le Pape François, le Patriarche Bartholomée au chevet de la planète

  1. Pingback: Des leaders musulmans appellent à lutter contre le réchauffement climatique | Crissement athée

  2. Pingback: Le pape instaure une journée de prière « pour la sauvegarde de la Création  | «Crissement athée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s